samedi 15 février 2014

- La voleuse de livres de Markus Zusak -


Résumé :
C’est l’histoire d’une jeune allemande, Liesel, pendant la seconde guerre mondiale, qui part vivre dans une famille d’accueil car sa mère ne peut plus s’occuper d’elle. L’histoire est racontée par la mort elle-même, il y a donc un rapport particulier entre la jeune fille et cette dernière. Au fil de l’histoire on suit la vie difficile de cette jeune fille, sa manière de traverser cette épreuve et comment les mots ont détruit mais aussi sauvé sa vie.

Critique :
Au début, j’ai choisi ce livre car la bande annonce du film m’a donné envie et je voulais lire le livre avant de le voir. J’attendais beaucoup de l’histoire. Je l’ai facilement fini, en deux semaines.

Je suis vraiment partagée sur ce livre. L’histoire est très addictive, elle prend aux tripes mais le style d’écriture m’a un peu déçu. Premièrement, il y a des « paragraphes » qui coupent la dynamique du récit et le ralenti énormément même si ils sont, quelques fois, judicieusement placés. Deuxièmement, la mort raconte cette histoire au passé donc elle connaît déjà la fin et elle ne se prive pas de nous la dévoiler à l’avance. Elle essaye de se justifier à plusieurs reprises mais cela de m’a pas convainque. Je dois tout de même avouer que dans les dernières pages du récit, certaines révélations prennent du sens mais je regrette quand mêmes quelques révélations du début qui cassent un peu l’intrigue. Au final, j’étais perdue entre ce qui va se passer et ce qui l’était déjà. De plus, la mort est très présente (normal c’est la narratrice !) mais je n’ai pas trouvée ces moments très intéressant. Certes ambitieux mais raté. Ce livre amène peu à réfléchir mais donne un aperçu de plus sur la vie pendant la guerre. Il reste un livre pour adolescent et l’histoire bon enfant (enrobé pour ne pas trop choquer) sans réelle questions philosophiques, j’ai été déçue par la fin. Elle est certes très émouvante mais rien de nouveau sous le soleil, les conditions horribles durant la guerre on connaît déjà, pas d’aboutissement, rien. L’histoire en elle-même est très bien construite, et, à part les spoilers, l’intrigue est très bien tenue. Les chapitres sont court, cela rend le livre vraiment facile à lire et très agréable pour se détendre. Etant une fervente adoratrice des livres, j’ai aussi beaucoup aimé la relation aux mots et à leur effet sur l’histoire de Liesel. La plupart des personnages sont recherchés et évoluent bien. J’ai aussi trouvé très intéressant de voir comment cette jeune fille innocente évolue dans ce monde au fil des ans. Le but n’était pas de montrer l’atrocité de la guerre (même si elle prend une partie importante du récit) mais bien la vie de Liesel. Certain mots sont en allemand et cela donne une note d’originalité et de réalisme. J’avoue que je n’ai pas pu m’empêcher de verser une petite larme à la fin car, il faut le dire, elle est poignante.

Conclusion :
Ce livre est bien pour ceux qui aiment le thème de la seconde guerre mondiale et les livres qui se lisent facilement mais, il est assez cher et ne reste qu’un divertissement. Je n’ai pas éprouvé de réel remise en question ni d’aboutissement intéressant.
Je le conseille tout de même si vous avez de quoi l’acheter car c’est une très belle histoire mais ne vous ruiner pas au détriment d’autre chose car ce n’est pas mon premier choix.

Prenez soin de vous :)

Source Image: Babelio

2 commentaires:

  1. Moi qui adore l'histoire et qui est assez sensible, ce livre devrait me convenir ! Merci pour cet article très intéressant et nuancé qui permet de voir les avantages et inconvénients de ce livre :).
    A bientôt !
    Juliette du blog "A un cheveu près"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, amuse toi bien dans ta lecture :)

      Supprimer